25
Fév
2019
2

Création du studio d’enregistrement
ARTONE STUDIO!

J’ai le plaisir de vous annoncer la création du studio d’enregistrement ARTONE Studio par Records Industry, nommé ainsi en l’honneur de mon père et mon oncle, Casper et Willem Slinger, fondateurs de la fabrique de disques vinyles ARTONE en 1957.
ARTONE était historiquement une des 1ère fabrique de vinyles des Pays-Bas située à Haarlem, non loin d’Amsterdam. Elle fut ensuite rachetée plusieurs fois (par CBS puis SONY) et rebaptisée à la fin des années 90 Record Industry par Ton Vermeulen son propriétaire actuel.

L’ouverture de ce studio d’enregistrement est un choix stratégique :
La production mondiale de vinyles a connu un regain très important depuis 2010, année qui n’a compté que 40 millions d’unités produites, à cette époque le marché du vinyle était au plus bas.
En 2018 le production mondiale a atteint le record de 150 millions d’unités, par contre une baisse à 120 millions d’unités est attendue pour 2019.

Les raisons pour cette baisse de production sont multiples :

  • Les collectionneurs ont tous commencés par acheter leurs vieux favoris après avoir écumé le marché du neuf et de l’occasion, ils demeurent maintenant en attente de nouveaux produits qui hélas sont encore peu nombreux.
  • Les quantités de vinyles produits par des artistes contemporains restent réduites car ces artistes doivent choisir entre plusieurs types de supports pour diffuser leurs œuvres.
  • Le marché du vinyle d’occasion est florissant, une grande quantité de vinyles sont vendus sur le net par des sites spécialisés. L’exemple du site discogs est marquant ; celui-ci est passé à 37 millions de vinyles en vente début 2019, alors que mi-2018 ce chiffre était de 20 millions de vinyles seulement.
    Nombreux sont ceux qui ont sortis leurs vieux vinyles de la cave, ou qui les ont reçus en héritage et qui se sont inscrits sur des plateformes pour les vendre aux plus offrants. La génération des 80-90 ans est celle qui a connu les débuts du vinyle par conséquent pour les dix prochaines années le marché du vinyle d’occasion restera à l’honneur.
  • La qualité des vinyles de fabrication récente laisse parfois à désirer car les enregistrements modernes ne sont pas d’une qualité suffisante, par conséquent la profondeur et la pureté du son manquent sur les supports fournis aux fabricants qui se trouvent dans l’impasse de produire un « mauvais » vinyle. De fil en aiguille les consommateurs qui sont disposés à investir plus de 20 euros dans un vinyle neuf sont souvent déçus de leur achat car l’émotion tant attendue n’est pas au rendez-vous.

Ton Vermeulen a du refuser plusieurs demandes de production pour cette raison, il ne désirait pas fournir un produit final de basse qualité. Ainsi il a pu remarquer que les bons studios d’enregistrement adaptés à la production de vinyles sont rares.
Cela a motivé Ton et son équipe à investir dans l’acquisition et la modernisation d’appareils d’enregistrement anciens de la meilleure qualité afin d’être capables d’enregistrer et de reproduire le son spécifique nécessaire au vinyle.

Record Industry a donc créé Artone Studio afin de pouvoir maitriser l’ensemble du processus de production d’un vinyle, de son enregistrement à sa fabrication et ce sans concession sur la qualité.
Je remercie Ton et son équipe pour ce joli hommage et c’est avec plaisir que je vous invite à vous rendre sur le site d’Artone Studio (www.artone-studio.com).
Nous leur souhaitons le plus grand des succès dans cette nouvelle branche d’activité, que de nombreux grands artistes programment leurs enregistrements directement dans leur Studio afin de produire des vinyles de grande qualité!

Leave a Reply